Aracade - L'art à contre-courant

(English version)

 

 

Peintres

Camille Felix  Bellanger
Rosa Bonheur
William Bouguereau
Paul Chabas
Rémy Cogghe
Atelier d'Antoine Coypel
Paul Delaroche
Alexandre Gamba de Preydour
Jean-Léon Gerôme
Léon Frederic
Luc Olivier Merson
Clément Quinton
Georges Antoine Rochegrosse
Ferdinand Roybet

Sculpteurs

Ferdinand Barbedienne
Louis Ernest Barrias
Suzanne Bizard
Emile-André Boisseau
Jean-Jules Cambos
Antonio Canova
Henri-Michel-Antoine Chapu
Marcel Debut
Emmanuel Hannaux
Eugène Marioton
Emile Louis Picault
James Pradier
Denys Puech
Antonin Mercié
Hippolyte Moreau
Jean-Jules Salmson
Emmanuel Villanis

Dossiers

La statuaire d'édition au 19ème siècle

Considérations sur la notion de multiple appliquée à la statuaire d'édition 

Code déontologique des fonderies d'art

Librairie

Liens

Le sentiment de quasi faillite de l'art contemporain, longtemps masqué par un discours élitiste et creux, fait ressurgir chez nombre d'entre nous le besoin de retrouver le plaisir simple d'un art capable de susciter une émotion esthétique immédiate par sa seule perfection formelle.  

Les grands artistes du passé ont souvent été condamnés, puis oubliés, au nom de leur seule qualité de représentants d'un art bourgeois et officiel (comme si l'art actuel était autre chose !!!) . S'est-on seulement donné la peine de porter un regard sincère sur leurs oeuvres. Le ricanement à la seule évocation du nom de Bouguereau, pourtant l'un des plus grands maîtres du XIXème siècle, fut longtemps de rigueur. 

Dans l'espoir de réhabiliter quelques-uns de ces artistes oubliés, avant qu'ils ne tombent dans un oubli définitif, j'ai décidé de présenter ici certaines des oeuvres acquises ici où là, au fil des années. Il s'agit certes d'une collection modeste, mais la majorité des oeuvres présentées ici, le sont, le plus souvent, pour la première fois sur internet. 

Prhyné

Contact : Contact@aracade.net  

(Copyright : Ce site est entièrement libre de droits - reproduction autorisée et encouragée, sous réserve de citer la source)

 

Trouvé sur le net

L’art de l’insignifiance ou la mort de l’art. Arte filosofia. (Conférence donnée le  19 mars 2004 par Jean-François Mattéi - Institut Universitaire de France - Université de Nice-Sophia Antipolis)